(Numéro 45 - Cyberdiffusion du 18-11-2001)

LE MOT DE LA SEMAINE EST :  Anniversaire


C’est aujourd’hui le premier anniversaire du « Mot de la semaine » et il faut le fêter.
Allons donc pour anniversaire.
« Chaque année, j'ai un an de moins que l'année d'après. Dieu sait comment ça va finir ! »
Tony Duver
« Toute ma jeunesse on me disait: Vous verrez quand vous aurez 50 ans. J'ai 50 ans. Je n'ai rien vu. »
Erik Satie
"Tout ce que je sais à 60 ans, je le savais déjà à vingt. Quarante ans d'un long et pénible travail de vérification."
Emil Cioran (1913,1995)
"Ma grand-mère a commencé à marcher sept kilomètres par jour à soixante ans. Aujourd'hui, elle en a quatre-vingt-dix-sept, et l'on ne sait absolument pas où elle est."
Ellen de Generes 
« J'ai presque cent ans, et je n'ai pas d'ennemis... ils sont tous morts. »
Bernard Fontenelle
 
début | les échos| pour finir
LES ECHOS DE LASEMAINE DERNIERE : Le temps (qui passe)
En exergue, cette phrase extraite du film Le fabuleux destin d’Amélie Poulain : "L'angoisse du temps qui passe nous fait parler du temps qu'il fait."
Mais manifestement, il y a peu d’angoissés du temps qui passe parmi nos abonnés ! Le temps peut passer tranquille !
Quelques envois quand même.
"Je passe le plus clair de mon temps à l'obscurcir."
Boris Vian (1920-1959 )- envoi de : Gabor K.
Le temps ,c'est un peu comme le vent.
Le vent, on ne le voit pas : on voit les branches qu'il remue, la poussière qu'il soulève.
Mais le vent lui-même, personne ne l'a vu.
hebergement joomla Jean-Claude Carrière – envoi de .Virginie C.
Le temps passe, toi aussi. Et demain ne sera pas long à devenir hier.
envoi d’Arnaud de C.
 
début | les échos| pour finir
ET POUR FINIR
Puisqu’on parlait d’EDF !
Trois anciens amis se rencontrent : "Qu'est-ce que tu deviens maintenant ?", "Qu'est-ce que tu fais comme job", etc
Le premier dit: "Ben moi, j'ai repris la petite épicerie de mon père. Je l'ai développée et ça marche pas trop mal. C'est pas encore Carrefour mais c'est une belle épicerie".
 "Moi, dit le second, j'ai repris la petite quincaillerie de mon père. Je l'ai développée et j'en suis très content. C'est pas encore Castorama mais c'est une belle quincaillerie".
"Et ben moi, fait le troisième, vous vous rappelez certainement que mon père était maquereau et qu'il faisait travailler plusieurs filles sur le trottoir. J'ai repris l'affaire et je l'ai développée. C'est pas encore l'EDF mais c'est un beau bordel quand même".

BONNE SEMAINE

continuer avec : "temps"
continuer avec : "âge"
continuer avec : "cadeau"