(Numéro 85 - Cyberdiffusion du 17-11-2002)

LE MOT DE LA SEMAINE EST :  "ethnologie"




De nos origines !

"J'ai trouvé le chaînon manquant entre l'animal et l'homme civilisé : C'est nous ! "
Konrad Laurenz (Zoologiste)

"Homme (n) Personne de sexe masculin. Autrefois l'homme tuait à coups de gourdin des antilopes, mammouths et sangliers qu'il donnait en pâture à sa compagne. Depuis l'invention des supermarchés et des cartes de crédit, son statut est sérieusement remis en cause."
Edouard Huguelet (Journaliste Suisse)
Définitions impertinentes

"Les deux caractéristiques essentielles de l'Anglais sont l'humour et le gazon. L'Anglais tond toujours son gazon très court, ce qui permet à son humour de voler au ras des pâquerettes."
Pierre Desproges - Les étrangers sont nuls
le mot | les échos| pour finir |
LES ECHOS DE LASEMAINE DERNIERE : "folie"
Il est finalement bien raisonnable d'avoir un faible pour un grain de folie.
"Une petite flamme de folie, si on savait comme la vie s'en éclaire !"
Montherlant – Malatesta – envoi de Suzanne T.

"Les hommes sont si nécessairement fous que ce serait être fou, par un autre tour de folie, de ne pas être fou."
Blaise Pascal (1623-1662) – envoi de Thibaut M.

"Entre la folie et le génie, la frontière est mince."
Serge Uzzan (publicitaire) – envoi de Jacky S.

hebergeur d image "Trop à l'étroit dans mes rêves
Trop à l'étroit dans ma carcasse pâle
J'éclate, fruit mûr, dans ma noire folie"
Angèle LUX

ET POUR FINIR
Au moyen âge, un astrologue prédit la mort prochaine de la favorite du roi. Effectivement, elle meurt peu après. Très impressionné, le roi soupçonne cependant l'astrologue de l'avoir aidée à mourir. Il l'appelle et lui demande :
-Dis moi donc quand toi tu vas mourir ?
L'astrologue se méfie :
- Je ne sais pas quand je vais mourir, répond-il, je sais seulement que mon roi mourra trois jours après moi.

POST-SCRIPTUM

Dans ma patrie on emprisonne les mineurs
et le soldat commande au juge.
Mais j'aime, moi, jusqu'aux racines
de mon petit pays si froid.
Si je devais mourir cent fois,
c'est là que je voudrais mourir
et si je devais naître cent fois
c'est là aussi que je veux naître
près de l'araucaria sauvage,
des bourrasques du vent du sud
et des cloches depuis peu acquises.

Pablo Néruda - El Canto général
BONNE SEMAINE



retourner à : début page
continuer avec : "création"
continuer avec : "science"






aa