(Numéro 32 - Cyberdiffusion du 17-06-2001)

LE MOT DE LA SEMAINE EST :  Père

En hommage aux milliers de cravates qui seront offertes en ce jour de fête des pères.
"A quatorze ans, je trouvais mon père tellement ignorant que j'avais peine à le souffrir; mais, à vingt et un ans, je fus étonné de constater tout ce qu'il avait appris dans l'espace de sept ans."
(Mark Twain - 1835-1910)
"Un père en punissant, Madame, est toujours père :
Un supplice léger suffit à sa colère."
(Racine)
"T'es perdu, papa ?" lui ais-je demandé.
"Tais-toi" m'a-t-il répondu.
(Ring Lardner (1885-1933) - Ecrivain américain)
 
début | les échos| pour finir
LES ECHOS DE LASEMAINE DERNIERE : Famille
Des réponses de la semaine sur le mot "famille", j'en ressors une, violente. Elle fait réfléchir aux petits bonheurs et au confort du quotidien.
"Familles, je vous hais ! Foyers clos; portes refermées, possessions jalouses du bonheur."
André Gide (1869-1951) envoi d'Annick W. de Dampierre sur Loire
hebergeur internet  
début | les échos| pour finir
ET POUR FINIR
Même s'il n'est pas charitable de se foutre de l'hôpital…

Ça se passe en Israël.
Une petite vieille appelle l'hôpital du Mont Sinaï.

"L'hôpital du Mont Sinaï ? Bonjour. Une de mes amies est hospitalisée chez vous et j'aimerais que l'on me donne des informations sur son état de santé"
La standardiste répond:
"Je vais voir ce que je peux faire pour vous. Quel est le nom de la personne ?"
"Elle s'appelle Sarah Finkel. Elle occupe la chambre 302..."
"Très bien, je vous mets en communication avec une infirmière de son service"
Après quelques secondes d'attente, c'est une autre voix à l'autre bout de l'appareil:
"Oui bonjour, on me dit que vous désirez avoir des nouvelles d'une personne de notre service, Sarah Finkel, c'est ça ?"
"Oui, c'est ça. Je sais bien que vous ne devez pas communiquer d'informations par téléphone, mais Sarah est ma copine et j'ai peur qu'elle ne me dise pas la vérité sur son état. Comme elle n'a plus de famille et que je ne peux pas me déplacer..."
"Hmmm... C'est d'accord ! Je vais vous faire un petit résumé. Madame Finkel a été admise aujourd'hui après avoir perdu connaissance en pleine rue. Ses premiers examens sont très bons: elle a juste une tension un peu faible. Nous attendons les résultats d'une deuxième série de tests. S'ils sont bons, elle pourra sortir de l'hôpital dès demain."
La vieille dame à l'autre bout du fil exulte: "Dès demain ?! Mazeltov ! C'est merveilleux ! Comme je suis heureuse d'entendre ça... C'est une excellente nouvelle !"
L'infirmière reprend la parole: "Vous devez vraiment être très proche de Madame Sarah Finkel pour être aussi réjouie ?"

"Si je suis proche de Sarah Finkel ? Mais JE SUIS Sarah Finkel ! Je vous ai appelé parce que le docteur ne me disait jamais rien !"

BONNE SEMAINE


continuer avec : psychanalyse
continuer avec : famille