LE MOT DE LA SEMAINE





Un jour, le pape visite les Etats-Unis. Il visite Washington dans sa voiture quand il a une idée.
"Chauffeur, Est-ce que je peux conduire un moment s'il vous plaît ?"
"Bien sur, dit le chauffeur, comment pourrais-je refuser à votre Sainteté"
Donc le Pape prend le volant et le chauffeur la place arrière. Le pape commence à rouler à travers Washington, coupant la route aux voitures, esquivant des piétons....
Un flic l'arrête. Mais quand le pape baisse la fenêtre, le flic le reconnaît et, stupéfait, inspecte l'intérieur de la voiture...
Ne sachant pas quoi faire devant une situation aussi embarrassante, il appelle son supérieur :
"Chef, je crois que je viens d'arrêter quelqu'un de très important et je ne sais pas quoi faire !"
"Important comment demande le chef. Est-ce le maire ?"
"Non plus."
"Le gouverneur ?"
"Non beaucoup plus."
"Quoi, vous avez arrêté le président ?"
"Non chef, je crois que c'est beaucoup plus."
"Vous allez me dire que vous avez arrêté le pape, rigole le chef."
"Non chef, c'est sans doute plus, le pape, c'est son chauffeur !"




Un couple qui reçoit des amis à dîner le soir a décidé de leur préparer des escargots.
Le mari part acheter des escargots frais au marché, mais n'en trouve pas. Il prend sa voiture pour aller jusqu'à un magasin que l'on vient de lui indiquer et achète ainsi ses quatre douzaines d'escargots.
En rentrant chez lui, notre homme aperçoit une jeune femme en plein désarroi. Le pneu de sa voiture est crevé et elle n'a jamais changé de roue de sa vie. Le brave samaritain lui remplace sa roue. Ensuite, il monte chez elle se laver les mains. Bien sûr, elle lui offre un verre pour le remercier. Il accepte. Une chose en entraînant une autre, le monsieur passe un bon moment avec la dame, et oublie complètement les escargots, sa femme, et le dîner avec les amis.
A trois heures du matin, il bondit hors du lit en se rappelant :
-"Ma femme... et le dîner d'hier soir !"
Il rentre rapidement chez lui et arrive devant la porte. Il pose les escargots sur le sol et sonne.
Sa femme ouvre la porte, très en colère. Elle lui demande :
-"Peut-on savoir où tu as passé l'après-midi et la soirée ?"
Alors l'homme regarde les escargots en train de ramper sur le paillasson, puis il regarde sa femme, puis il re-regarde les escargots et dit :
-"Allez les petits ! Encore un effort, on y est presque !"




L'avocat de la couronne d'une petite ville appelle son premier témoin à la barre.
Il s'agit d'une vieille dame. Il s'approche d'elle avant de commencer son interrogatoire, il cherche à la rassurer :
- Madame Tremblay, savez-vous qui je suis ?
- Bien sûr que je vous connais Monsieur Baril. Je vous connais depuis que vous êtes haut comme trois pommes. J'ai même changé vos couches quand vous étiez petit. Et franchement, vous m'avez beaucoup déçu. Vous êtes devenu un menteur, vous trompez votre femme, vous manipulez les gens et vous parlez dans leur dos. Vous pensez que vous êtes une étoile montante mais vous ne serez jamais rien de mieux qu'un petit avocat de seconde classe. Oui, Monsieur Baril, on peut dire que je sais très bien qui vous êtes.
L'avocat est saisi. Ne sachant pas quoi faire, il pointe l'avocat de la défense et demande au témoin :
- Madame Tremblay, savez-vous qui est l'avocat de la défense ?
- Et bien oui, on peut dire que je connais Monsieur Leblanc. Je l'ai gardé quand il était petit et j'ai changé ses couches à lui aussi. Lui aussi m'a beaucoup déçu. C'est un gros paresseux qui fait tout pour ne pas travailler. Il boit comme un trou et il est incapable de bâtir une relation solide avec une femme. En plus, son bureau d'avocat est l'un des plus mauvais de la région et il survit en fraudant les impôts. Oui, on peut dire que je le connais très bien.
Sur ces remarques surprenantes, les gens se mettent à parler dans la cour et le juge doit ramener le silence. Il demande aux deux avocats de s'approcher et leur dit tout bas :
- Si l'un de vous demande à Madame Tremblay si elle me connaît, je lui colle immédiatement un outrage au tribunal et il se retrouve en tôle dans les 5 minutes.




C'est un juif qui se rend, pressé, à la synagogue le vendredi soir. Il est tellement pressé, que quand il entre dans la synagogue, il se rend compte qu'il a un billet de 200 F sur lui qu'il n'a pas eu le temps d'aller déposer à la maison.
Comme Shabbat va commencer et qu'il ne pourra plus manipuler d'argent, il ouvre un livre de prière et dépose son billet à la page où il est dit : "Tu ne voleras point."
Shabbat se passe, et il retourne chercher son billet glissé la veille dans le livre. Or, plus de billet. En examinant le livre de plus près, il s'aperçoit qu'un billet de 100 F dépasse légèrement d'une page. Il ouvre la page et la première chose qu'il lit c'est : "Tu partageras ton bien avec ton prochain."




Une jeune hôtesse de l'air effectue son premier vol.

A l'escale, le commandant de bord lui indique un hôtel et lui donne rendez-vous le lendemain matin à l'aéroport pour le vol de retour. A l'heure prévue, l'hôtesse ne se présente pas. Enervé de ce retard, le commandant appelle l'hôtel et obtient la chambre de la jeune fille. Il lui demande de s'expliquer sur son retard.

Pleurant à chaudes larmes, la jeune fille marmonne à l'autre bout de la ligne : "Je suis prisonnière dans la chambre. Je ne sais plus quoi faire."
Surpris, le commandant répond: "Mais enfin que se passe t-il ?"
La malheureuse réplique: "Ecoutez Commandant, dans cette chambre, il n'y a que trois portes. La première, c'est la salle de bain, la seconde, c'est un placard et sur la troisième, il y a un panneau qui dit: "Ne pas déranger"..."




Le médecin de Saddam Hussein convoque tous ses sosies à une réunion :
"Messieurs, j'ai une bonne nouvelle et une mauvaise nouvelle...
La bonne : Saddam est en vie!!! La mauvaise: il a perdu un bras... "




Un homme voit un attroupement. Il s''approche et demande à un autre homme qui se trouve près de lui :
- Que se passe-t-il ?
- Je ne sais pas, répond-il, le dernier qui le savait est parti il y a environ un quart d'heure.




C'est un type qui voit son copain arriver avec un pingouin et il lui dit :
- Qu'est-ce que tu fais, avec ça ?
- Ben....Je l'ai trouvé dans la rue, je ne sais pas quoi en faire !
- Ecoute ! Emmène-le au zoo !
- Oui, c'est pas bête, je vais l'emmener au zoo !

Ils se quittent et, le lendemain, l'autre revoit son copain avec le même pingouin. Il s'étonne :
- Ben quoi ? Tu ne l'as pas emmené au zoo ?
- Si ! Il a beaucoup aimé, et maintenant je l'emmène au cinéma !




Deux touristes qui se promènent dans la brousse sans armes voient tout à coup venir à leur rencontre un lion en quête d'un bon repas. L'un des deux ouvre immédiatement son sac et commence à chausser ses baskets.
- Tu es fou, lui dit l'autre, tu ne penses tout de même pas que tu vas courir plus vite que le lion.
- Bien sûr que non, mais je voudrais courir plus vite que toi.




Deux polytechniciens font un safari. Un matin, en se levant, un des deux s'aperçoit que l'autre manque dans la tente. Il sort et le voit en train de courir autour d'un arbre poursuivi par un lion. Il s'inquiète pour lui. L'autre lui répond alors :"Rassure-toi, j'ai deux tours d'avance".
hébergeur de site hebergement php
rencontre humour et citations : rire