LE MOT DE LA SEMAINE







Un patient va chez le psychanalyste.
Le psychanalyste lui fait un test de Rorschach; il montre au patient un cercle avec un point à l'intérieur et demande :
- "Que voyez-vous ?"
Le patient répond :
- "Deux personnes en train de faire l'amour au milieu d'une pièce circulaire." Le psychanalyste montre au patient un autre dessin qui est un carré avec un point à l'intérieur :
"Que voyez-vous ?"
Le patient répond :
- "Deux personnes en train de faire l'amour au milieu d'une pièce carrée." Le psychanalyste montre au patient un autre dessin qui est un triangle avec un point à l'intérieur :
- "Que voyez-vous maintenant ?"
Alors, le patient interroge :
- "Docteur, vous ne seriez pas un peu pervers ?!?"




Un chauffeur de taxi charge une bonne soeur.
En déboîtant un peu brusquement, il manque d’accrocher un de ses collègues qui lui crie :
- Regarde moi cet abruti avec sa poufiasse ! Tu peux pas faire gaffe ?
Alors l’autre hurle :
- Ma pouffiasse, elle t’emmerde !
Puis il se tourne galamment vers sa passagère :
- N’est-ce pas, ma soeur ?




Sur un vol pour New York, le chef de cabine se dirige vers une femme blonde assise en première classe et lui demande de se déplacer en classe économique, puisqu'elle n'a pas de billet de première classe.
La blonde répond :
"Je vais à New York, je suis bien là et je ne bouge pas!"
Le chef de cabine fait part de la situation au copilote et lui demande de régler le problème.
Le copilote va parler à la blonde, en lui demandant de quitter la première classe.
De nouveau, la blonde répond :
"Je vais à New York, je suis bien là et je ne bouge pas!"
Le copilote retourne dans le cockpit et demande au commandant de bord ce qu'il doit faire.
Le comandant lui répond :
"Ne vous inquiétez pas, je crois que je sais comment m'y prendre!"
Le commandant de bord va en première classe et s'adresse tout bas à l'oreille de la blonde. Celle-ci se lève immédiatement et va en classe économique en râlant entre ses dents : "Mais pourquoi personne ne m'a rien dit!" .
Surpris, le chef de cabine et le copilote demandent au commandant de bord ce qu'il a dit pour réussir à la convaincre de changer de siège.
Et alors le commandant répond :
"Je lui ai dit que la première classe n'allait pas à New York".




Un type rentre dans un bar et se commande 8 whiskies (line them up comme ils disent dans les films américains)
Il les boit, puis commande de nouveau 7 verres qu'il boit aussi.
Après petite réflexion il en recommande 6, puis 5 et pendant qu'il les vide un ami rentre dans le bar.
Alors notre homme lui dit : il m'arrive un truc bizarre, moins je bois plus je suis saoul!




Un photographe (d'un grand quotidien national) est affecté à un reportage sur un grand feu de forêt.
La fumée étant trop épaisse pour obtenir de belles images, il décide d’appeler la direction de son journal pour louer un avion. La Direction accepte et réserve un appareil.
Dès qu'il est arrivé au petit aéroport de sa région, le photographe voit l'avion qui l'attend sur la piste.Sans perdre uin instant, il saute dedans avec son matériel et hurle : " Allons y ! Allons y! "
Le pilote décolle et prend rapidement de l'altitude :
- " Volez au-dessus du côté nord du feu, dit le photographe, faites au minimum trois ou quatre passages."
- " Pourquoi ? " demande le pilote.
- "Je vais prendre des photos ! Je suis un photographe, et les photographes prennent des photos ! " dit-il avec exaspération et en montrant son matériel. Après un temps de réflexion, le pilote se tourne et répond :
" Vous voulez dire que vous n'êtes pas l'instructeur ? "




Une maman chameau et son fils discutent ensemble lorsque le bébé chameau demande à sa mère :
 - Maman, pourquoi est-ce que j'ai  trois orteils à chaque pied ? 
Sa mère répond :
- Eh bien mon fils, lorsque tu traverses le désert, ces orteils te permettent de marcher dans le sable sans que tu t' enfonces. 
Un peu plus tard, le petit chameau demande à sa mère :
 - Maman, pourquoi est-ce que je possède d'aussi grandes paupières ? 
- C'est pour empêcher le sable d'aller dans tes yeux lorsque tu voyages dans le désert.
 - Ah oui, merci maman, répondit le petit chameau. 
Après un court moment, le fiston chameau se retourne vers sa mère et lui demande :
 - Maman, pourquoi est-ce que j'ai ces grosses bosses sur le dos?
 La mère, commence à être agacée par toutes ses questions mais répond quand même à son fils : 
- C'est pour emmagasiner de l'eau et ainsi lors des traversées dans le désert, te permettre de passer de longues périodes sans boire. 
- C'est formidable maman, donc nous possédons trois orteils pour ne pas nous enfoncer dans le sable, de grosses paupières pour ne pas avoir de sable dans les yeux et des bosses sur le dos pour emmagasiner de l'eau, mais maman...
 - Oui mon garçon ? 
- Tu veux bien me dire ce que l'on fait au zoo ?




Ça se passe en Israël.
 Une petite vieille appelle l'hôpital du Mont Sinaï.
"L'hôpital du Mont Sinaï ? Bonjour. Une de mes amies est hospitalisée chez vous et j'aimerais que l'on me donne des informations sur son état de santé" 
La standardiste répond:
"Je vais voir ce que je peux faire pour vous. Quel est le nom de la personne ?" 
"Elle s'appelle Sarah Finkel. Elle occupe la chambre 302..." 
"Très bien, je vous mets en communication avec une infirmière de son service"  
Après quelques secondes d'attente, c'est une autre voix à l'autre bout de l'appareil:
"Oui bonjour, on me dit que vous désirez avoir des nouvelles d'une personne de notre service, Sarah Finkel, c'est ça ?" 
"Oui, c'est ça. Je sais bien que vous ne devez pas communiquer d'informations par téléphone, mais Sarah est ma copine et j'ai peur qu'elle ne me dise pas la vérité sur son état. Comme elle n'a plus de famille et que je ne peux pas me déplacer..."   
"Hmmm... C'est d'accord. Je vais vous faire un petit résumé. Madame Finkel a été admise aujourd'hui après avoir perdu connaissance en pleine rue. Ses premiers examens sont très bons: elle a juste une tension un peu faible. Nous attendons les résultats d'une deuxième série de tests. Si ils sont bons, elle pourra sortir de l'hôpital dès demain."  
La vieille dame à l'autre bout du fil exulte: "Dès demain ?! Mazeltov ! C'est merveilleux ! Comme je suis heureuse d'entendre ça... C'est une excellente nouvelle."  
L'infirmière reprend la parole: "Vous devez vraiment être très proche de Madame Sarah Finkel pour être aussi réjouie ?"   
"Si je suis proche de Sarah Finkel ?
Mais je SUIS Sarah Finkel ! Je vous ai appelé parce que le docteur ne me disait jamais rien !"




Un touriste est venu passer une semaine à Jérusalem. Il a emménagé dans un hôtel situé à quelques mètres du mur des lamentations. Chaque matin, en sortant de l'hôtel, il croise un vieil homme qui s'en va prier. Et le soir, lorsqu'il regagne l'hôtel, il recroise systématiquement le même personnage qui rentre chez lui.

Au bout de cinq jours, le touriste finit par engager la conversation avec le vieil homme: "Je vous ai vu venir chaque jour pour prier ici... Depuis combien de temps passez-vous toutes vos journées ici ?"

Le vieil homme répond aimablement: "Ben ça va bientôt faire 30 ans."

"30 ans de prières !", intervient le touriste, "c'est merveilleux... et si ce n'est pas indiscret: pour qui priez-vous ?"

L'homme se confie: "Le matin, je prie pour la paix dans le monde et la fraternité entre les hommes. L'après midi, je prie pour trouver une solution au problème de la famine dans le monde et pour vaincre les maladies de la surface de la planète..." "C'est admirable !", remarque le touriste avant de demander: "et qu'est ce que vous ressentez quand vous priez dans ce lieu sacré ?"

 Et le vieil homme: "Bah... J'ai l'impression de parler à un mur."




C'est un bègue qui trouve un jour un cheval mort dans la rue, juste en face de chez lui. Il téléphonne au commissariat ;
- Bon..bon.bon...bon...bonjour! C'est...c'est...c'est... c'est le co..co...co...commi...commissariat?
- Allô? Oui c'est bien le commissariat. Que voulez-vous?
- Y..y..y...y y-a un che..che..che..cheval mm..mm..mm..mort a la rr...rr..rrue Gaga...Ga..Gaga..Gaga... - À la rue Garibaldi?
- Non ! A la rr...rr..rrue Gaga...Ga..Gaga..Gaga...
- Bon, je n'ai pas que ça à faire, hein? Alors bonne journée! [clac!]

Cinq minutes plus tard : - Bbb..bbb.bbb...bonjj jj...bonjour! C'est...c'est...c'est... c'est l'co..co...co...commisss...ssariat?
- Allô? Oui c'est bien le commissariat. Que voulez-vous?
- Y..y..y...y-a un che..che..che..cheval y-a un che-cheval mm..mm..mm..mort a la rr...rr..rrue Gaga...Ga..Gaga..Gaga...
- À la rue Garibaldi ?
- Nnnon! Non, à la rr...rr..rrue Gaga...Ga..Gaga..Gaga...
- Bon, écoutez, la plaisanterie n'est pas drôle ! Alors bonne journée! [clac!]

Puis encore cinq minutes plus tard :
- Bbb..bbb.bbb...bonjj jj...bonjour! C'est...c'est...c'est... c'est le co..co...co...commis...commissariat?
- Allô ? Oui c'est bien le commissariat. Encore vous ! qu'est ce que c'est que votre histoire de cheval ?
- Y..y..y...y-a un che..che..che..cheval mm..mm..mm..mort a la rr...rr..rue Gaga...Ga..Gaga..Gaga...
- À la rue Garibaldi?
- Nnnon ! A la rr...rr..rrue Gaga...Ga..Gaga..Gaga... - (clac!)

Enfin, UNE HEURE PLUS TARD:
- Bbb..bbb.bbb...bonjj jj...bonjour! C'est...c'est...c'est... c'est l'co..co...co...commi...ssariat ? - Oui !
- Y..y..y...y-a un che..che..che..cheval mm..mm..mm..mort a la rr..rr..rrue Gaga...Ga..Gaga..Gaga...
- À la rue Garibaldi?
- Ouiiiiiii!
- Mais il fallait nous le dire plus tôt! Enfin, pourquoi avoir attendu aussi longtemps?
- Il a ff..ff..ffallu qu..qq..q.que j.. je. jj..j que jj.. que je le déplace!





"Un type qui vient de faire une longue route en voiture pendant la nuit décide de s'arrêter pour dormir un peu sur le coup des 6 heures du matin, avant de continuer son chemin, encore long.
Il s'arrête sur un parking à l'entrée d'une grande ville, un peu à l'écart de la grande route, pour dormir un peu. Mais son parking est en fait un lieu de passage obligé pour tous les joggers du dimanche de la ville. Et sur le coup des sept heures, il est réveillé par un Toc Toc à la fenêtre de la voiture.
Le voyageur, tiré de son sommeil ouvre les yeux, baisse la vitre et dit :
- Ouais, qu'est-ce qu'il y a ? - Vous avez l'heure, demande le jogger.
- Il est 7h15, répond le voyageur après un coup d'oeil sur sa montre.

Le jogger le remercie, et s'en va en courant. Le voyageur se rendort, mais pour peu de temps car des coups sur sa vitre le tirent de son sommeil :
- Pardon monsieur, est-ce que vous avez l'heure ?
- 7h30 ! Le deuxième jogger remercie et s'en va.

Voyant que d'autres joggers risquent par la suite de venir l'empêcher de dormir, le voyageur prend un papier, un crayon, et il écrit :"" Je ne sais pas l'heure qu'il est !"" sur son papier, qu'il colle bien en évidence sur sa vitre. Puis il se rendort.

Un quart d'heure plus tard, on tape au carreau :
- Monsieur, monsieur ! Il est 7h45 ! "





C'est une dame qui achète une armoire en kit chez un marchand de mobilier Suédois très connu. Comme son mari se moque souvent de ses qualités de bricoleuse, elle décide de la monter toute seule.

Elle revient chez elle, déballe le tout, lit la notice multilingue et commence. ..
Malgré les difficultés, elle se débrouille assez bien, et le résultat est honorable.
A ce moment, un bus passe dans la rue, et provoque quelques vibrations qui suffisent à faire s'écrouler le bel édifice.

Elle recommence avec davantage d'application mais quand le bus passe à nouveau, tout s'écroule ! Même résultat après une troisième tentative.

Elle appelle un voisin qui arrive pour lui donner un coup de main. En deux temps trois mouvements, l'armoire est montée. Mais l'autobus passe et une fois de plus, l'armoire s'écroule. La fierté du voisin en prend un coup ; il décide d'entrer dans l'armoire pour voir quelle pièce cède quand le bus arrive.

A ce moment, le mari rentre :
- "Tiens tu as acheté une nouvelle armoire ?"
Il ouvre la porte, tombe sur le voisin qui lui explique :
- "Vous ne me croirez pas si je vous dis que j'attend l'autobus..." !!





Le conférencier essaie de convaincre la salle des méfaits de l'alcool et n'hésite pas à employer des exemples très terre à terre :
"Prenons un exemple : mettons deux seau, un seau d'eau et un seau d'alcool, devant un âne ; d'après vous, vers quel seau se dirigera l'âne ?"
Dans la salle, un alcoolique répond :
"Vers le seau d'eau !"
Le conférencier (visiblement satisfait) :
"Et pourquoi d'après vous ?"
L'alcoolique (hilare) :
"Parce que c'est un âne !"




Un homme s'arrête sur une aire d'autoroute pour aller aux toilettes. Il entre dans une cabine, et quelques secondes après il entend de la cabine d'à côté:
- Salut, ça va?
L'homme est un peu surpris mais répond quand même :
- Pas mal...
- Qu'est-ce que tu fais de beau ?
- Bah, je m'en vais dans le sud pour quelques jours de vacances...

Soudain l'homme entend son voisin dire:
- Écoute Mario, je vais te rappeler, y'a un imbécile à côté qui répond à toutes mes questions!




Au beau milieu du fleuve, totalement irréfutables, deux énormes hippopotames ne laissaient paraître aux regards que les masses immobiles de leurs dos gris jaunâtres au cuir craquelé de boues éparses et d'algues mortes.
L'un des deux mastodontes émergea soudain des eaux sombres son incroyable trogne mafflue de cheval bouffi. Ses immenses naseaux sans fond se mirent à frémir et à recracher des trombes d'eau dans un éternuement obscène et fracassant. Puis il se mit à bailler. C'était un bâillement cérémonial, lent et majestueux, qui lui déchira la gueule en deux, aux limites de l'éclatement, en même temps qu'étincelait l'ivoire de sa bouche béante et que montait aux nues son beuglement sauvage. Presque aussitôt, le second hippopotame, sortit sa tête de l'eau en s'ébrouant frénétiquement. Puis les deux mastodontes se regardèrent longuement.
Alors, après avoir humé longuement de droite et de gauche l'air saturé de chaleur électrique, le premier hippopotame dit à l'autre :
"C'est marrant, je n'arrive pas à me faire à l'idée qu'on est déjà jeudi".

Texte de Pierre Desproges – Vivons heureux en attendant la mort




hebergeur de site hebergement videos
rencontre humour et citations :