LE MOT DE LA SEMAINE





Un homme d'affaires fort averti discute avec son fils :
- Mon fils, je veux que tu épouses une fille que j'ai choisie pour toi !
- Comment ?! Mais enfin, je veux pouvoir choisir ma femme moi-même !!!
Le père dit alors :
- Mais cette fille est la fille de Bill Gates.
Le fils : "Ahhh, dans ce cas..."

Le lendemain, le père va voir Bill Gates:
- Bonjour, j'ai un mari pour votre fille.
- Comment ?! Mais enfin, ma fille est trop jeune pour se marier !!!
L'homme d'affaires répond alors :
- Mais ce jeune homme est vice-président de la Banque Mondiale...
Bill Gates : "Ahhh, dans ce cas..."

Le surlendemain, le père va voir le président de la Banque Mondiale.
- Bonjour, j'ai quelqu'un à vous recommander comme vice-président de la banque.
- Comment ?! Mais enfin, j'ai déjà plus de vice-présidents qu'il ne m'en faut !!!
Le père : - Mais ce jeune homme est le gendre de Bill Gates.
Le président : "Ahhh, dans ce cas...."




Un petit homme entre dans le cabinet d'un grand avocat. Il s'exprime avec prudence :
- Voilà, maître, je rencontre de gros ennuis et voudrais savoir si vous pourriez me donner quelques conseils ?
- Sans doute, répond l'avocat, de quoi s'agit-il ?
- C'est que je ne suis pas très riche et je souhaiterais avoir une idée de vos honoraires.
- C'est très simple, c'est 5 000 Euros pour deux questions.
- Vous ne trouvez pas que c'est beaucoup ?
- Non ! … Et quelle est votre deuxième question ?




Un adjudant-chef est en train de s'exercer au tir. Il est couché sur le sol et tire quelques balles en coup par coup. Lorsque le contrôle est effectué sur les cibles, le soldat crie à l'intention de l'adjudant-chef :
- AUCUNE BALLE DANS LA CIBLE, ADJUDANT-CHEF !
Alors l'adjudant-chef regarde son arme... puis regarde la cible... puis regarde à nouveau son arme... puis encore la cible. Ensuite, il tire un coup en l'air et voit au-dessus de sa tête un petit trou rond dans le toit de la casemate de tir.
Alors l'adjudant-chef hurle en direction du soldat :
- ÇA PART D'ICI CORRECTEMENT. LE PROBLÈME DOIT SE TROUVER LÀ-BAS .




Trois anciens amis se rencontrent : "Qu'est-ce que tu deviens maintenant ?", "Qu'est-ce que tu fais comme job", etc. 
Le premier dit: "Ben moi, j'ai repris la petite épicerie de mon père. Je l'ai développée et ça marche pas trop mal. C'est pas encore Carrefour mais c'est une belle épicerie". 
"Moi, dit le second, j'ai repris la petite quincaillerie de mon père. Je l'ai développée et j'en suis très content. C'est pas encore Castorama mais c'est une belle quincaillerie". 
"Et ben moi, fait le troisième, vous vous rappelez certainement que mon père était maquereau et qu'il faisait travailler plusieurs filles sur le trottoir. J'ai repris l'affaire et je l'ai développée. C'est pas encore l'EDF mais c'est un beau bordel quand même".




L'histoire suivante est véridique (ceux qui veulent vérifier peuvent s'adresser aux affaires maritimes canadiennes, l'incident s'est passé en Octobre 1995). 
Transcription d'une communication radio entre un bateau de la US Navy et les autorités canadiennes au large de Newfoundland.. Américains : Veuillez vous dérouter de 15 degrés Nord pour éviter une collision. A vous.
Canadiens : Veuillez plutôt vous dérouter de 15 degrés Sud pour éviter une collision. A vous.
Américains : Ici le capitaine d'un navire des forces navales américaines. Je répète : veuillez modifier votre course. A vous.
Canadiens : Non, veuillez dérouter, je vous prie. A vous.
Américains : ICI C'EST LE PORTE AVIONS US LINCOLN, LE SECOND NAVIRE EN IMPORTANCE DE LA FLOTTE NAVALE DES ÉTATS-UNIS D'AMERIQUE. NOUS SOMMES ACCOMPAGNES PAR 3 DESTROYERS, 3 CROISEURS ET UN NOMBRE IMPORTANT DE NAVIRES D'ESCORTE. JE VOUS DEMANDE DE DÉVIER DE VOTRE ROUTE DE 15 DEGRÉS NORD OU DES MESURES CONTRAIGNANTES VONT ÊTRE PRISES POUR ASSURER LA SECURITE DE NOTRE NAVIRE. A VOUS.
Canadiens : ici, c'est un phare. A vous.

Américains : silence.




Cinq Parisiens dans une Audi Quattro arrivent à la frontière franco-belge. Le douanier belge les arrête et leur dit :
- "Vous n'avez pas le droit de rouler à 5 dans une Quattro..."
- "Mais non, Quattro, c'est le type du véhicule. Regardez les papiers ! Cette voiture peut transporter 5 personnes", répond le chauffeur.
- "Arrêtez de me prendre pour un idiot. Quattro ça veut dire quatre. Descendez du véhicule..."
Furieux le conducteur descend de voiture et lance:
- "Vous êtes trop bête. Appelez-moi votre supérieur !"
Et le douanier:
- "Ah non, il ne peut pas venir... Il est occupé avec les deux types dans la Uno !"




Il y a quelques mois, des archéologues allemands ont trouvé, en creusant à quelque 50 mètres de profondeur, des résidus de cuivre. Après un examen minutieux, les autorités allemandes font une annonce incroyable : "Il y a 25 000 ans, les Goths avaient déployé tout un réseau téléphonique sur leur territoire."
Le gouvernement britannique, loin de se laisser impressionner par la nouvelle, ordonne sur-le-champ d'effectuer des fouilles plus profondes. A 100 mètres de profondeur, les archéologues britanniques découvrent des débris de verre et concluent  qu'il y a 35 000 ans les Anglais disposaient, quant à eux, d'un réseau en fibres optiques.
Vexés, les chercheurs français se mettent également  à entreprendre des fouilles. Mais, malgré une recherche à plus de 200 mètres de profondeur, les archéologues français ne trouvent rien. La France, après une analyse approfondie de la situation, vient de rendre sa conclusion : "Il y a 55 000 ans, les Gaulois avaient des téléphones mobiles."




Deux magasins viennent de s'ouvrir côte à côte à Bruxelles. L'un tenu par un Wallon, l'autre par un Flamand. Sur la vitrine du premier, il est écrit : Ici on parle français. Et sur celle du second : Ici on ne parle pas, on travaille.





Un négociant en vins a passé une commande à l'un de ses fournisseurs habituels. Le lendemain, il reçoit un fax :
- Désolé, ne peux honorer la commande avant que la commande précédente ne soit payée.
Le négociant envoie alors à son tour un fax au fournisseur :
- Annuler la commande. Ne peux attendre si longtemps.





Trois scientifiques, un ingénieur, un biologiste et un mathématicien discutent sur la terrasse d'un pub.
Ils remarquent que 2 personnes entrent dans une maison situé en face du café.
1 heure plus tard, 3 personnes en sortent.

L'ingénieur dit : "Les données initiales étaient fausses"
Le biologiste dit: "C'est simple, ils se sont reproduits".
Le mathématicien dit : "Si 1 personne entre de nouveau dans la maison, elle redeviendra vide".




Un médecin est réveillé par le téléphone en pleine nuit.
"Venez vite, implore une femme, mon fils vient d'avaler un préservatif!"

Le praticien s'habille en hâte mais il n'a pas le temps de partir que le téléphone sonne à nouveau.

"Le problème est réglé, docteur, ne venez plus. Mon mari en a trouvé un autre. "





Trois amis, un chirurgien, un architecte et un politicien discutent, autour d'une table, pour savoir quelle est la plus ancienne de leurs professions :  
- C'est la mienne, assure le chirurgien. La Bible dit bien qu'Êve est née après qu'Adam eut subi l'ablation d'une côte.  
- Non, c'est la mienne, fait l'architecte. Le monde a été crée à partir du chaos. C'est évidemment un travail d'architecte.
  - Et alors, questionne le politique. A votre avis, qui avait créé le chaos ?




"Deux employés de la ville de Paris sont occupés à une étrange mission: l'un d'entre eux creuse de larges trous sur le bord de la chaussée et l'autre les rebouche quelques minutes après. Les deux hommes sont en outre très dynamiques. Leur petit manège dure depuis une bonne demi-heure lorsqu'un passant qui surpris par cette scène étonnante intervient...
Vous pouvez m'expliquer ce que vous êtes en train de faire ?"", demande t-il aux deux employés municipaux.
Celui qui creuse rétorque: ""Ouais, ça peut vous paraître étrange mais Fernand, celui qui plante les arbres, est malade aujourd'hui."" "




Une jeune informaticienne qui paramétrait la nouvelle machine d'un utilisateur, lui demanda quel mot de passe il voulait utiliser pour accéder au réseau.
Voulant taquiner la gamine, il lui dit d'entrer "Pénis".
Sans sourciller, elle tapa le mot de passe et elle éclata de rire à la lecture du message système.
Mais quel était donc ce message ?




PASSWORD REJECTED. NOT LONG ENOUGH.




La troisième guerre mondiale a éclaté. Les militaires ont mis au point un ordinateur ultra puissant, auquel ils peuvent soumettre des problèmes tactiques particulièrement ardus. Cet ordinateur bénéficie des dernières recherches en intelligence artificielle et d'une puissance de calcul stupéfiante.
L'état major a fait entrer un maximum de données : les règlements militaires, l'état des armements, toutes les campagnes de Jules César et de Napoléon, les grandes guerres mondiales et les guérillas de tous les continents, les données de la géographie et de la politique mondiale, et même l'âge du capitaine.
Lui ayant fait ingurgiter les données, ils posent la question :
- Faut-il attaquer aujourd'hui ou remettre l'attaque à un autre jour ?
L'ordinateur émet quelques cliquetis, une série de bips et soudain, la réponse jaillit :
- Oui.
Les généraux se regardent, perplexes. L'un d'eux décide d'agir : il s'approche du clavier et tape une autre question :
 - Oui quoi ?
L'ordinateur répond, instantanément :
- Oui mon général !







'Un gendarme belge arrête un automobiliste qui vient de traverser un carrefour… Le gendarme: "Et alors ? Vous n'avez pas vu que le feu était rouge ?" L'automobiliste: "Heu, je suis désolé, mais je suis Daltonien..." Le gendarme (dubitatif) : "Et alors, y'a pas de feux rouges en Daltonie ?"





Un vieil avare va mourir seul, sans famille et sans ami.  

Peu avant sa mort, il reçoit son avocat, son docteur et son curé pour leur confier à chacun 50 000 FF en espèces avec pour mission d'enterrer cet argent avec lui le jour de ses funérailles. Peu après, il meurt.

L'enterrement a lieu quelques jours plus tard.   Après les funérailles, le curé, le docteur et l'avocat discutent:
Le curé confie que son église ayant un besoin urgent d'un nouveau clocher, il a gardé 20 000 FF pour sa réfection.
Le docteur, faisant des recherches sur le cancer, confesse que lui aussi a gardé de l'argent : 30 000 FF pour continuer ses recherches.
L'avocat les blâme sévèrement : "Comment avez-vous pu être si malhonnêtes ? Moi j'ai placé dans le cercueil un chèque du montant total de ce qu'il m'avait confié."




C'est une dame qui est sur le point d'accoucher et le médecin arrive dans la maison.
Il s'enferme dans la pièce avec la femme et, au bout de dix minutes, il dit au mari :
- Vous n'avez pas un tournevis ?
Le mari le regarde en tremblant et dit :
- Un tournevis ? Il lui en donne un et, dix minutes après, le docteur ressort en disant :
- Vous n'auriez pas un marteau ? Le mari lui donne un marteau. Il est blême. Dix minutes passent, le docteur sort à nouveau et lui fait :
- Et une pince, vous auriez ça ? Alors le mari lui donne une pince, il tremble de partout...Et encore une fois, au bout de dix minutes, le docteur ressort et lui dit :
- Ecoutez ! Le mieux, c'est que vous appeliez un autre médecin, je n'arrive pas à ouvrir ma trousse !




Un amiral a pris l'habitude de conduire chaque matin son petit garçon à l'école avant de rejoindre ses bureaux.
Un matin, il ne résiste pas à poser à son fils une question qui lui trottait dans la tête depuis un certain temps :
- Dis donc !... tes copains doivent être impressionnés de me voir comme ça, tous les jours, en grand uniforme !
- Ça oui ! répond le bambin. Ils croient tous qu'on a un chauffeur !





Au moyen âge, un astrologue prédit la mort prochaine de la favorite du roi.
Effectivement, elle meurt peu après. Très impressionné, le roi soupçonne cependant l'astrologue de l'avoir aidée à mourir. Il l'appelle et lui demande : -Dis moi donc quand toi tu vas mourir ?
L'astrologue se méfie :
- Je ne sais pas quand je vais mourir, répond-il, je sais seulement que mon roi mourra trois jours après moi.




Un avocat de la ville de Charlotte (Caroline du Nord) avait acheté une boîte de 24 cigares très rares et très chers. Il les a ensuite assurés contre le feu. Dans le mois qui suivit, ayant consommé ses cigares, l'avocat envoya une déclaration à sa compagnie d'assurance indiquant que les cigares avaient été perdus "dans une série de petits incendies".
La compagnie d'assurance refusa de payer en avançant que l'homme avait consommé les cigares de façon normale.
L'avocat intenta un procès... et le gagna ! Le juge fut d'accord avec la compagnie d'assurance sur le fait que la réclamation était de nature tout à fait frivole mais il indiqua que l'avocat détenait une police de la compagnie qui garantissait que les cigares étaient assurés contre le feu sans définir ce qui constituait un incendie "acceptable". Le juge déclara donc la compagnie dans l'obligation d'indemniser l'avocat.
Au lieu d'avoir à endurer des procédures d'appel longues et coûteuses, la compagnie d'assurance accepta le jugement et paya donc 15 000 dollars à l'avocat pour la perte de ses précieux cigares due aux regrettables "incendies".
Une fois que l'avocat eut encaissé le chèque, la compagnie d'assurance le poursuivit pour 24 chefs d'accusation d'incendies criminels !!!
Utilisant la propre déclaration d'assurance de l'avocat ainsi que son témoignage au premier procès, l'avocat fut accusé d'avoir volontairement incendié une propriété assurée afin de toucher le montant d'assurance. Il fut condamné à 24 mois de prison ainsi qu'à une amende de 24 000 dollars.

Ceci est une histoire vraie, aux Etats Unis et nulle part ailleurs.
Dans une région ravagée par le choléra, un officier du service de santé de l'armée visite une caserne.
Il interroge un sous-officier : "Quelles précautions observez-vous pour rendre l'eau potable?"
- Eh bien, d'abord nous la filtrons.
- Très bien. Et après?
- Nous la faisons bouillir.
- Parfait. Et ensuite?
- Pour ne courir aucun risque, nous buvons de la bière!




Un restaurateur a mis une petite annonce pour trouver un cuisinier. Le premier candidat qui se présente se dépeint en ces termes :
- Je suis un sous-officier en retraite. J'ai cuisiné pendant vingt ans dans une cantine d'officiers et j'ai été blessé trois fois.
Le restaurateur décide de lui faire faire un essai, puis il goûte le plat préparé par l'ancien cuisinier. Il conclut avec une mine dégoûtée :
- Vous avez de la chance qu'ils vous aient seulement blessé !




Un vieil avare va mourir seul, sans famille et sans ami.

Peu avant sa mort, il reçoit son avocat, son docteur et son curé pour leur confier à chacun 50 000 FF en espèces avec pour mission d'enterrer cet argent avec lui le jour de ses funérailles. Peu après, il meurt.

L'enterrement a lieu quelques jours plus tard. Après les funérailles, le curé, le docteur et l'avocat discutent :
Le curé confie que son église ayant un besoin urgent d'un nouveau clocher, il a gardé 20 000 FF pour sa réfection.
Le docteur, faisant des recherches sur le cancer, confesse que lui aussi a gardé de l'argent : 30 000 FF pour continuer ses recherches.
L'avocat les blâme sévèrement : "Comment pouvez-vous être si malhonnêtes ? Moi j'ai placé dans le cercueil un chèque du montant total de ce qu'il m'avait confié.




Un parlementaire anglais rêve qu'il prononce un discours à la Chambre des Communes.
Et quand il se réveille, … il est effectivement en train de prononcer un discours à la Chambre des Communes.




Deux polytechniciens font un safari. Un matin, en se levant, un des deux s'aperçoit que l'autre manque dans la tente. Il sort et le voit en train de courir autour d'un arbre poursuivi par un lion. Il s'inquiète pour lui. L'autre lui répond alors :"Rassure-toi, j'ai deux tours d'avance".
hébergeur site attestation d hebergement
rencontre humour et citations : professions