(Numéro 68 - Cyberdiffusion du 19-05-2002)


LE MOT DE LA SEMAINE EST :  bonheur (2)


"Saviez-vous que dans la langue chinoise, il n'y a pas de mot pour désigner le bonheur ? Il y a une foule d'idéogrammes : chacun représentant une situation heureuse. L'idéogramme le plus global donne une image d'harmonie entre ce que l'on ressent, ce que l'on pense et ce que l'on fait."
Robert Blondin - Le bonheur possible
"Il faut chercher le bonheur là où on est."
anonyme
"Nous sommes tous sourds quand cela arrange notre bonheur. Cela repose un peu de ne pas tout entendre."
Tahar Ben Jelloun - L'auberge des pauvres
le mot | les échos| pour finir |
LES ECHOS DE LASEMAINE DERNIERE : psychanalyse
A chacun de faire, éventuellement, le lien entre psychanalyse et bonheur !

"La psychanalyse est une confession sans absolution."
Gilbert Keith - Envoi de Suzanne T.
"Chacun contient en lui des galaxies de rêves et de fantasmes, des élans inassouvis de désirs et d'amours, des abîmes de malheur, des immensités d'indifférence glacée, des embrasements d'astre en feu, des déferlements de haine, des égarements débiles, des éclairs de lucidité, des orages déments.... "
meilleur hébergeur
Edgar Morin - Les sept savoirs nécessaires à l'éducation du futur
" [...] rien ne trouble plus puissamment quelqu'un que la réalisation subite de son ardent désir."
Stéfan Sweig - La confusion des sentiments

ET POUR FINIR

Un homme vient d'acheter une voiture neuve, mais faute de garage, il est obligé de la laisser la nuit dans la rue. Et comme il sait que les voleurs d'autoradios n'hésitent pas à briser les vitres et à fracturer les portières, il met sur son pare-brise l'écriteau suivant :
- IL N'Y A PAS DE RADIO DANS CETTE VOITURE.
Et le lendemain matin, plus de voiture. A la place où elle se trouvait, il ne reste que l'écriteau sur lequel on a rajouté :
- Ce n'est pas grave, on en fera mettre une ....

POST-SCRIPTUM

Quand nous étions enfants, pour que les lignes soient parfaitement droites on nous donnait de beaux cahiers quadrillés. Quel repos de poser les mots un à un sur leur chemin bien sage tracé droit sur la page. Même si on fait encore des fautes d'orthographe les mots sont là tranquilles assis comme des chats.

Un sujet Un verbe Un complément direct et le papier réglé beau comme des rails de train.

Plus tard, on écrit sur du papier tout blanc qui ressemble à la vie qu'ont les grandes personnes. Elles sont libres de faire ce qu'elles veulent. Il n'y a pas de ligne pour bien ranger les mots.



Claude Roy
L'étonnement du voyageur
BONNE SEMAINE


continuer avec : bonheur (1)
continuer avec : bonheur (3)
continuer avec : sourire
continuer avec : déprime