(Numéro 42 - Cyberdiffusion du 28-10-2001)

LE MOT DE LA SEMAINE EST :  Sot

Ne vous y trompez pas ! En fait il s'agit de Raymond Queneau. Allez sur le site du club des poètes pour en savoir plus sur lui
"Il y a deux sortes de sots : ceux qui ne doutent de rien et ceux qui doutent de tout.."
Prince Charles-Joseph de Ligne - Mes écarts
"Tous les sots sont périlleux."
Jacques Deval - Afin de vivre bel et bien
"Écouter est une politesse qu'un homme d'esprit fait souvent à un sot mais que celui-ci ne lui rend jamais."
Adrien Decourcelle
 
début | les échos| pour finir
LES ECHOS DE LASEMAINE DERNIERE : regard
Le regard représente à la fois la vie et la beauté. Quelle responsabilité pour un seul mot ! Mais, de ce fait, il y a eu matière à beaucoup de réponses et j'en retranscris ici la majeure partie. (tant pis si c'est un peu long)
"Que l'importance soit dans ton regard, non dans la chose regardée ! "
André Gide (1869-1951) - envoi de Suzanne T. et aussi de Laurence V.
"Je sais que tu as mille et une raisons de désespérer,
Mais je voudrais te crier qu'il y a aussi mille et une raisons d'espérer !
Ne laisse pas gagner ton coeur par les marées noires des mauvaises nouvelles,
Pour changer le monde, il faut d'abord changer ton regard.
Regarde et cueille chaque jour, autour de toi, au creux du quotidien,
Ces mille et une fleurs d'espérance :
Celles qui poussent au milieu des plus sinistres tours de béton,
Des plus monotones lieux de transport ou de travail,
De la plus froide chambre d'hôpital
De la plus humble décision, personnelle ou collective pour la justice.
Regarde et vois tous ces hommes et toutes ces femmes
Qui, au lieu de crier que Dieu est aveugle, lui prêtent leurs yeux ;
Qui, au lieu de crier que Dieu est manchot, lui prêtent leurs mains ;
Qui, au lieu de crier que Dieu est muet, lui prêtent leurs voix.
Regarde et entends,
Car le monde a besoin de retrouver ce regard du coeur
Et de cueillir ces fleurs d'espérance
Pour mieux respirer et pour mieux vivre.
d'après Saint François d'Assise - envoi de Monique du M.
"Dans les premiers temps où je me trouvais à Ars, il y avait un homme qui ne passait jamais devant l'église sans y entrer. Le matin quand il allait au travail, le soir quand il en revenait, il laissait à la porte sa pelle et sa pioche, et il restait longtemps en adoration devant le Saint-Sacrement. J'aimais bien ça. Je lui ai demandé une fois ce qu'il disait à Notre-Seigneur pendant ces longues visites qu'il faisait. Savez-vous ce qu'il m'a répondu ? :
"Monsieur le Curé, je ne lui dis rien, JE L'AVISE ET IL M'AVISE, JE LE REGARDE, IL ME REGARDE ! ."
Abbé A. MONNIN - Esprit du Curé d'Ars dans ses Catéchismes, ses Homélies et sa Conversation. - envoi de Françoise de S.
hebergeur web
"C'est le regard de l'autre qui me constitue."
Lacan - envoi de Laurence et Marie V.
"La beauté c'est quelque chose dans le regard qui exprime l'intelligence, et l'intelligence c'est quelque chose dans le regard qui exprime la beauté."
Bernard Werber - envoi de Béatrice D.
"Si tu plonges longtemps ton regard dans l'abîme, l'abîme te regarde aussi."
Friedrich Nietzsche - envoi de Virginie C.
"Seuls les yeux ne vieillissent jamais : l'âge passe et ne touche pas le regard."
Tahar Ben Jelloun - envoi de Béatrice D.
 
début | les échos| pour finir
ET POUR FINIR
Illustration du sot!
Sherlock Holmes et le Dr Watson sont au camping.
Apres un bon repas et une bouteille de vin, ils regagnent leur sac de couchage dans leur tente et s'endorment.
Quelques heures plus tard, Holmes se réveille et aussitôt secoue son compagnon :
- Watson, regardez le ciel et dites-moi ce que vous voyez.
- Je vois des millions et des millions d'étoiles.
- Qu'est-ce que cela vous évoque ?
- Astronomiquement, répond Watson, cela me dit qu'il y a des millions de galaxies et potentiellement des milliards de planètes; Astrologiquement, j'observe que Saturne est en Lion. Calendairement, j'en déduis qu'il est environ 3 h 15. Théologiquement, je vois que Dieu est tout-puissant et que nous sommes petits et insignifiants.
- Watson, Météorologiquement, je pense que nous aurons une belle journée demain. Et vous, Holmes ?
Sherlock Holmes reste silencieux une minute puis déclare : vous êtes un âne ! On nous a fauché la tente.
BONNE SEMAINE