(Numéro 25 - Cyberdiffusion du 29-04-2001)

LE MOT DE LA SEMAINE EST :  Travail

photo : http://www.diathem.fr/diaok1/diathe/frames/eco.html
Tout le monde aura remarqué que, de même qu'une semaine de grève s'appelle une "semaine d'action", la fête du travail se célèbre par un jour de repos. Que de subtilités de langage !

Fêtons donc les travailleurs (et non pas le travail) avec le mot de la semaine.

"Si la semaine de 40 heures était réduite de moitié, les fins de mois auraient lieu tous les 15 jours."
(Pierre Dac - Les Pensées)
"J'aime le travail, il me fascine. Je peux le contempler pendant des heures. J'adore le garder près de moi. L'idée de m'en débarrasser me brise le cœur."
(Jerôme K. Jerôme)
"Trois et quatre fois les samedis je m'appuyais les livraisons de la Place des Vosges, rue Royale, au pas de gymnastique encore ! La peine en ce temps-là on en parlait pas. C'est en somme que beaucoup plus tard qu'on a commencé à se rendre compte que c'était chiant d'être travailleurs. On avait seulement des indices."
(Louis-Ferdinand Céline - Mort à crédit (1936))
 
début | les échos| pour finir
LES ECHOS DE LASEMAINE DERNIERE : Généalogie
Grâce à Annick W. de Dampierre, nous avons retrouvé l'auteur et la formulation exacte de : "Non seulement Jésus-Christ était le fils de Dieu, mais encore, il était d'excellente famille du côté de sa mère."
Il s'agissait de Monseigneur de Quélen, archevêque de Paris sous Louis XVIII qui tint ces propos dans un de ses sermons.

Petite Delph est en passe de devenir célèbre avec une participation hebdomadaire et qui intervient sur la GENEALOGIE.

"On ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas sa famille. On ne se choisit même pas soi-même."
(Philippe Geluck - Dessinateur belge - Le chat) - envoi de petite Delph.
"je monte d'un tonnelier, de qui descendez-vous ?"
hebergeur web (Louis Veuillot - répartie à une dame imbue de ses origines) (envoi d'Annick W. de Dampierre-sur-Loire)
"Généalogie. Liste des ascendants de quelqu'un à partir d'un lointain ancêtre qui ne se souciait guère en son temps d'établir la sienne."
(Ambrose Bierce) - envoi de Béatrice D. de Versailles
 
début | les échos| pour finir
ET POUR FINIR
Un extrait d'une chanson de Jacques Brel, belle et peu connue :

Tu n'as rien compris

S'il te faut l'aurore pour croire au lendemain
Et des lendemains pour pouvoir espérer
Retrouver l'espoir qui t'a glissé des mains
Retrouver la main que ta main a quittée

Alors tu n'as rien compris

S'il te faut l'ennui pour te sembler profond
Et le bruit des villes pour saouler tes remords
Et puis des faiblesses pour te paraître bon
Et puis des colères pour te paraître fort

Alors tu n'as rien compris.

BONNE SEMAINE

continuer avec : "ambition"