(Numéro 123 - Cyberdiffusion du 05-10-2003)

LE MOT DE LA SEMAINE EST :  "commandement "





"Un chef est un homme qui a besoin des autres."
Paul Valéry (1871-1945)

"Si vous voulez construire un bateau, il est inutile de réunir des hommes, de leur donner des ordres et de répartir les tâches. Donner leur simplement l'envie de partir à la découverte des mers lointaines."
anonyme

"Quand mille personnes prennent la route, il en faut une pour prendre la tête."
Proverbe chinois

LES ECHOS DE LASEMAINE DERNIERE : "attaque"
"On n'attaque pas seulement pour faire du mal à quelqu'un mais peut-être aussi pour le plaisir de prendre conscience de sa force."
Friedrich Nietzsche (1844-1900) – envoi de Jacky S.

ATTAQUE : Situation à risques et à rixes.
Maurice Nadeau

"Quand on m'attaque, je peux me défendre ; mais devant les louanges, je suis sans défense."
Sigmund Freud

ET POUR FINIR PAR UNE HISTOIRE
C'est un vieux paysan, au marché, qui essaie de vendre sa vache 100 Euros. La vache est une vielle bête avec la peau sur les os, qu'il vend parce qu'il ne parvient plus à la nourrir.
Evidemment, aucun client ne se manifeste. Un homme observe puis s'approche...
- Tu n'as rien compris à la vente, laisse-moi faire. Si je te la vends, on fait 50% pour moi et 50% pour toi.
Résigné, le paysan accepte.L'homme commence la vente :
- Voici la toute dernière race de bovin, enfin mise à votre disposition.
La foule commence à s'avancer, se masser.
- Eh oui, mesdames et messieurs, cette vache est le dernier cri de la génétique africaine.
Pour cette curiosité, les enchères commencent à monter : 100 Euros, 200, 300, 500 Euros.
- Et plus fort, elle a été inséminée artificiellement et elle fera bientôt deux veaux.
Et les enchères continuent de montent 550, 600, 1000 Euros.
L'homme continue :
- Avec les veaux, une vache et un taureau, plus de problème de descendance. Et les enchères s'enflamment : 1 500 Euros, 2 000 Euros !
Alors à ce moment là, le paysan va voir l'homme et lui dit :
- Je ne vends plus ma vache!
- Et pourquoi, regarde tout l'argent qu'on va gagner...
- Oui, mais elle vaut si cher que je préfère la garder !


le mot | les échos| pour finir| post-scriptum
POST-SCRIPTUM EN FORME DE POESIE
Poème d'automne !

Comme des larmes d'or qui de mon coeur s'égouttent,
Feuilles de mes bonheurs, vous tombez toutes, toutes.

Vous tombez au jardin de rêve où je m'en vais,
Où je vais, les cheveux au vent des jours mauvais.
(..)
Et vous tombez toujours, mêlant vos agonies,
Vous tombez, mariant, pâles, vos harmonies.

Vous avez chu dans l'aube au sillon des chemins,
Vous pleurez de mes yeux, vous tombez de mes mains.

Comme des larmes d'or qui de mon cœur s'égouttent,
Dans mes vingt ans déserts vous tombez toutes, toutes


Émile NELLIGAN (1879-1941) poète canadien
Motifs poétiques - Sérénade triste
sur le site : "Poésie française et francophone"de Robert Lauret

BONNE SEMAINE



continuer avec : "guerre"






aa
hébergeur l hébergement
rencontre le mot 123 : commandement