(Numéro 119 - Cyberdiffusion du 07-09-2003)

LE MOT DE LA SEMAINE EST :  "solution "



Kim Elfrid


"Être vieux, c'est quand vous connaissez toutes les réponses mais que personne ne vous pose plus de questions."
Bert Kruger Smith

"[...] l'incertitude me paraît quelquefois beaucoup plus près de la vérité que les solutions catégoriques."
Julien Green (1900 - 1998)
Mon premier livre en anglais

"Il n'est pas de problème dont une absence de solution ne finisse par venir à bout.
Henri Queuille (président du Conseil)

LES ECHOS DE LASEMAINE DERNIERE : "courage"
Manifestement, le courage déchaîne les passions. Beaucoup de réponses !
"Le courage de la goutte d'eau, c'est qu'elle ose tomber dans le désert."
Lao She envoi de Delphine M.

"Le courageux a du courage et le brave aime à le montrer."
Joseph Joubert (1754-1824, moraliste français) envoi de Françoise de S.

"Le courage croît en osant et la peur en hésitant........."
anonyme envoi de Jacky S.

"Le courage consiste à dominer sa peur, et non pas à ne pas avoir peur."
François Mitterrand envoi de Jacky S.

"La vie ne donne pas ce qu'en attendent les enfants capricieux, mais seulement ce que lui arrachent les courageux et les audacieux."
M. Sahikov-Chtchedrine envoi de Delphine M.

"L'illusion des lâches est de croire qu'avec beaucoup de prudence, on peut échapper à son destin. "
Jean Dutourd envoi de Delphine M.
hebergement de site web
ET POUR FINIR
Au beau milieu du fleuve, totalement irréfutables, deux énormes hippopotames ne laissaient paraître aux regards que les masses immobiles de leurs dos gris jaunâtres au cuir craquelé de boues éparses et d'algues mortes.
L'un des deux mastodontes émergea soudain des eaux sombres son incroyable trogne mafflue de cheval bouffi. Ses immenses naseaux sans fond se mirent à frémir et à recracher des trombes d'eau dans un éternuement obscène et fracassant. Puis il se mit à bailler. C'était un bâillement cérémonial, lent et majestueux, qui lui déchira la gueule en deux, aux limites de l'éclatement, en même temps qu'étincelait l'ivoire de sa bouche béante et que montait aux nues son beuglement sauvage. Presque aussitôt, le second hippopotame, sortit sa tête de l'eau en s'ébrouant frénétiquement. Puis les deux mastodontes se regardèrent longuement.
Alors, après avoir humé longuement de droite et de gauche l'air saturé de chaleur électrique, le premier hippopotame dit à l'autre :
"C'est marrant, je n'arrive pas à me faire à l'idée qu'on est déjà jeudi".
Texte de Pierre Desproges – Vivons heureux en attendant la mort


le mot | les échos| pour finir| post-scriptum
POST-SCRIPTUM

ON SE MARIERA

On se mariera avec la nature
On se mariera
Avec un verre d’eau
On se mariera
Avec une pièce cuisine
Et deux chaises
On n’a pas d’argent
Et un morceau de pain d’épices
Parce que je l’aime bien
Et il viendra beaucoup d’ouvriers au mariage
Parce que je les aime bien
Et il viendra beaucoup de pauvres
Plein les marches de l’église
Avec qu’une main
Qu’une jambe
Parce que je les aime bien
Et il n’y aura pas de général
Parce que je ne les aime pas
Mais le bon Dieu viendra
Certainement.....



Jean l’Anselme L'enfant triste
BONNE SEMAINE



continuer avec : "idée"
continuer avec : "science"
continuer avec : "logique"






aa